Home > ANNI '70 / MEMORIA, francia, RIVOLTE e RIVOLUZIONI > 18 marzo 1871, la canzone della Comune di Parigi

18 marzo 1871, la canzone della Comune di Parigi


paris-commune

C’était le dix-huit mars dix-huit-cent-soixante-onze… 
Ils s’étaient tus soudain tous ces monstres de bronze 
Que la guerre avait fait serviteurs de la mort ! 
Ces canons qui, de poudre, étaient tous noirs encor 
Trahi ! Livré ! Paris ne voulait plus de honte… 
En vain les généraux Clément Thomas, Lecomte, 
Commandent à Montmartre et ténébreusement, 
L’assassinat du peuple et son désarmement 
Mais, grâce à son courage, après tant d’infortune, 
Ces lâches sont punis, ce jour de Liberté ; 
Bientôt on va pouvoir proclamer la Commune, 
A la face de tous, au cri d’Egalité 

Soldat ! en ce grand jour tu comprends et t’arrêtes… 
Dégoûté de carnage et lassé de conquêtes, 
Tu comprends maintenant qu’on ne trompe que toi ; 
Qu’il te la faut briser cette exécrable loi 
Qui te fait l’assassin, – aveuglement extrême – 
Du Peuple, et que c’est toi le Peuple, oui, toi-même 
Quand viendra donc le jour où nul ne combattra 
L’instant où sur nous tous la lumière luira 
Qu’il ne faudra plus, ô Justice, défendre 
Que le bonheur humain par le sang acheté, 
Tous nos vils oppresseurs seront réduits en cendre 
Et que ce monde, enfin, aura l’Egalité.
la-commune-3

Annunci
  1. 20 settembre 2016 alle 09:09

    Very good article. I’m facing many of these issues as
    well..

  1. 18 marzo 2013 alle 14:25

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: